Vérifier les liquides moteurs : comment procéder ?

À part le carburant, plusieurs fluides demeurent essentiels au bon fonctionnement d’une voiture. Contrôler régulièrement le niveau des liquides moteurs constitue un bon moyen d’optimiser la durée de vie du véhicule tout en garantissant la sécurité des passagers. Quand et comment procéder à leur vérification ?

Quelles précautions prendre ?

Avant d’entamer la vérification des liquides moteurs dans votre véhicule, il est primordial de respecter quelques règles. Dans un premier temps, pour ne pas fausser les indications, vous devez impérativement stationner votre voiture sur un terrain plat.  Une fois le moteur coupé, il est important d’attendre que celui-ci se refroidisse au risque de vous brûler durant le contrôle de certains niveaux. Avant de commencer les vérifications, l’idéal serait de consulter le manuel de votre garagiste en vue de repérer tous les réservoirs. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à votre garagiste.

Comment vérifier les principaux liquides moteurs ?

Liquide essentiel au bon fonctionnement de votre voiture, l’huile moteur permet de garder les diverses pièces lubrifiées. En le vérifiant régulièrement, vous évitez les grippages, réalisez des économies de carburant et préservez au mieux votre moteur. Il convient de tirer la jauge de son emplacement et de vérifier le niveau d’huile moteur via la jauge graduée. Si le niveau semble insuffisant, prenez un entonnoir et remplissez le réservoir avec de l’huile adaptée à votre moteur.

À base d’eau minéralisée et d’antigel, le liquide de refroidissement évite le surchauffage du moteur et se vérifie moteur froid et sur terrain plat. Il se contrôle tous les mois et se renouvèle généralement tous les 2 à 5 ans s’il y a des impuretés. Pour connaître son niveau, il suffit de repérer la graduation se trouvant sur le réservoir qui indique les niveaux minimum et maximum à conserver. S’il en manque, ouvrez doucement le réservoir, ajoutez du liquide de refroidissement et assurez-vous de ne pas dépasser le niveau maximal autorisé.

Quoi d’autre ?

Le liquide de frein est indispensable au circuit de freinage du véhicule. L’usure des plaquettes de frein ou une fuite peuvent être la cause d’un faible niveau. Afin de vérifier son niveau, vous regardez le réservoir par transparence et s’il s’avère insuffisant, contactez au plus vite un garagiste.

Par ailleurs, un liquide de transmission en faible quantité peut engendrer de sérieux dégâts. Ainsi, mieux vaut le faire vérifier par un professionnel lors de vos opérations de maintenance. La vidange est à réaliser selon les consignes du constructeur. Aussi, ces dernières sont inscrites dans le carnet d’entretien de la voiture.

Enfin, dès que vous sentez un durcissement de la direction de votre véhicule, vérifiez sans attendre le niveau du fluide de direction assistée. Pour ce faire, il convient de contrôler si le niveau de jauge se situe bien entre le minimum et le maximum indiqués. Ne dépassez point la jauge maximum lorsque vous décidez de remplir le réservoir seul, au risque d’endommager votre direction assistée.

Peut-on faire de longs trajets avec une voiture électrique ? Combien de temps de charge faut-il ?
Comment savoir si mes pneus doivent être changés ?