Voiture électrique : quelles sont les avancées sur l’autonomie ?

Projetez-vous d’acquérir une voiture électrique ? Pour ce modèle, l’autonomie est souvent le sujet qui préoccupe les acheteurs potentiels, car ils ont peur de tomber en panne. Ils demandent le nombre de kilomètres qu’ils peuvent faire avant que la batterie ne soit pas déchargée. Ce souci est normal pour les acquéreurs potentiels qui veulent avoir la meilleure autonomie possible afin d’optimiser sa voiture électrique. Quelles sont les avancées sur l’autonomie d’une voiture électrique ?

Quelle est l’autonomie moyenne d’une automobile électrique ?

Actuellement, les constructeurs commercialisent les voitures électriques avec une autonomie moyenne de 150 jusqu’à 600 km en cycle WLTP. Cette capacité permet de répondre au plusieurs trajets du quotidien. La plupart des conducteurs français n’effectuent pas plus de 50 km par jour. Les voitures électriques actuellement sur le marché ont une autonomie confortable. Elles peuvent donc couvrir largement ces trajets quotidiens, sans besoins de s’arrêter pour les charger à une station-service dans la journée. Pourtant, les longs parcours risquent souvent d’être problématiques pour les modèles de voiture électrique à faible autonomie.      

Quelles sont les avancées sur l’autonomie de voitures électriques ?

Partout dans le monde, les chercheurs n’arrêtent pas de s’activer à améliorer les performances des batteries destinées aux voitures électriques. Actuellement, une équipe scientifique présente un nouveau processus pour la fabrication des cellules de batteries. D’après ses concepteurs, celles-ci devraient permettre de doter les véhicules qui en seront munis d’une autonomie énormément supérieure à 1000 km. Les procédés que les chercheurs établissent peuvent augmenter considérablement la surface des électrodes. Ainsi, leur capacité en termes d’électricité et la vitesse de charge mettent en réserve. Selon l’équipe scientifique, les voitures dotées de batteries fabriquées avec ce type de technologie posséderaient une autonomie trois fois plus majeure que celle de voitures électriques actuelles. Et la rapidité de charge serait cinq fois augmentée aussi.   

Quelles sont les sources qui conditionnent l’autonomie d’une voiture électrique ?

L’autonomie d’une voiture électrique dépend de différents facteurs. Le style de conduite compte beaucoup pour cette autonomie. La conduite sportive avec une multiplication des freinages et accélération utilisera beaucoup plus d’énergie qu’une direction douce. C’est la raison pour laquelle l’éco-conduite a une influence toute particulière lorsque vous roulez en voiture électrique. La vitesse impacte également la consommation d’électricité. La plupart de citadines avec une batterie de 40 kWh, ne permettent pas de dépasser le 150 km sur une autoroute alors qu’elles peuvent effectuer jusqu’à 250 km en usage citadin. L’utilisation du chauffage, climatisation et la radio peuvent réduire aussi l’autonomie de 10 à 30%. De même pour l’hiver et le froid, les performances de la batterie se dégradent quand les températures baissent.  

Entreprises : comment installer des bornes de recharge pour vos salariés ?
Voiture à l’hydrogène : avantage et inconvénient